Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Il y a de l’orage dans l’air

Page précédente Page suivante

Un beau jour - à marquer d’une pierre blanche - entre chien et loup, sans crier gare : un coup de tabac. Elle se la coulait douce lisant "Autant en emporte le vent". Un tonnerre de Brest met le feu aux poudres. Ça se corse ! Il pleut des hallebardes avec un vent à décorner les boeufs. Un temps de chien...
Ça secoue comme un prunier ! En 2 coups de cuillère à pot, il pleut comme vache qui pisse et ce n’est pas de la petite bière. Tout est trempé comme une soupe. Ça tourne au vinaigre et ça fait du ramdam. Le coeur battant la chamade, elle sucre les fraises. C’est la fin des haricots ?
Tout de go, (la goutte d’eau qui fait déborder le vase) c’est le bouquet : une querelle de clocher !

Une sainte-Nitouche et tout le saint-frusquin