Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Au bar de l’églantier

Page précédente Page suivante

Il pleut, il pleut fillette
courons nous abriter,
je vois une guinguette
j’y boirai ta beauté,
dans son ombre en cachette
en ôtant nos cirés
nous serons tête-à-tête
l’un vers l’autre attiré.

Le devenir s’apprête
la possibilité
que je te décorsète
sans bénédicité.
Mais le barman tempête
l’autre l’a piraté :
« Quoi pour vous deux, piquette
bière, soda, du thé ? »

Rien que le bleu fillette
de tes yeux, envoûté
j’y vais faire trempette
y boire, y habiter.
Ton regard, ma poulette
ton visage enchanté
je serai le poète
de ton éternité.

Fred Léglantier, Le Mouton qui mouille (2013)