Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Furia créa duo

Page précédente Page suivante

L’épicurien christ embelli, mol, béat, lit. Niquedouille ! Démon ! s’ébahit-il. Le répulsif et l’impie ici culminent vers le fond. Cueilli au vol fugitif, ce sinuant cupidon, zinzin télétoxique, vicie le divin. Quadrangulons ce djinn bruyant muté en quichua : sans surdo ni naï, quadrillera mariachis, cursif cabot. Météore pirate, truand fictif, il atrophie le nœud filial.

Furia créa duo

" Oh fonçons ! " dit, décisif, le frangin. Dit impolies goujateries. Rit grivois vers un hircin flic. " Pas reculotté, mal mûri, ce fol fiston, mol des bras, va fort " s’y égosilleront les flics. Prudemment, blond s’interrompt, fléchit : " D’ac, mec ". Zinzolin, il pinte, tétant un champ’ unitif. " Du vin : buvons ! " Boit à frémir, vil quidam, d’Idiotie fils locomotif. Relax, riant, embobine nos flics : titubation d’épulon, chichis de chéri. Lèvent dix émissifs fusils de prisunic. " Ris, putasse, sois gai ! Ho dis, chuchotais l’ut, tifosi ? " L’intello, purulant, fini, pend silencieux. Crash expiatif.


L’anecdote... => L’épicurien...
chaque voyelle est remplacée par la suivante dans l’ordre cyclique a-e-i-o-u-a-...


Notes :
"quichua" Amérindien de l’Amérique du Sud, habitant des vallées andines
"surdo" instrument de percussion membranophone, qui est utilisé notamment dans la samba
"naï" est une flûte de pan diatonique en Roumanie
"mariachi" type de formation musicale originaire du Mexique
"épulon" dans la Rome antique, collège de prêtres qui présidait aux festins donnés en l’honneur des dieux
"expiatif" figure au Dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers - 1845