Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Fivette n° 2/5 (fécondation in bistrot)

Page précédente Page suivante

la donneuse : Carole Fives, Temps de paix/Temps de guerre (Quand nous serons heureux)

à chaque fois que je rencontre un homme
je regarde le bistrot il est lumineux clair
comme un smog londonien et sa glauque clarté
nous crève les yeux nous fissure l’esprit
et nous ramperons comme des larves
là l’un vers l’autre dans nos yeux et nos esprits
pendant que le jour se casse nos lèvres sèches lampent
la musique de nos boissons de tes yeux jolis
ça part du bas de la colonne là
et ça se diffuse jusque dans le cou
comme mer de possibilités là devant nous
plus rien à perdre juste la vie tout sera possible
l’autre est parti sans laisser de pourboire
il y a tout de même le RMI des lois peut-être même de l’amour
et le barman nous fixe nous dit alors vous
ce sera quoi ? ce sera pour l’instant juste boire
le bleu de tes yeux ton regard ton visage
dans la mer de choses possibles là où on nage
vous voyez docteur quand je vous disais que c’était grave