Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Domino de vent, de tonnerre et de pluie

Page précédente Page suivante
Le texte est intégralement réorganisé en trois dominos :
Vent-Pluie [VP],
Pluie-Tonnerre [PT],
Tonnerre-Vent [TV].
 
-
 
Le premier texte expose le principe, avec en sus la contrainte de ne jamais répéter vent, tonnerre, ou pluie :
 
VENT
C’est un soir de celui-ci qui arrive presque à en étouffer le gong, et duquel les Hauts des hurlements, mis en bande-dessinée, la captivent, mais qui pousse en mince fils, par des coups de bélier qu’il assène contre elle et son abondance soudaine, la pluie, car…
C’est un soir de celle-ci, que ne veut ni homme ni herbe, persistante puis devenant d’orage, avec des éclairs nets ou diffus, du fait d’un brusque coup de tonnerre, car…
C’est un soir de celui-ci, qui vous fait sauter comme un enfant, et qui dirait-on fouette les frondaisons dans les gris du soir, et dont on ne veut pas plus que le vent, car…
 
-
 
On peut donc écrire 3 textes, [VP] [PT] [TV], ci-dessus, ou [PT] [TV] [VP], ou [TV] [PT] [TV] que voici :
 
TONNERRE
C’est un soir de celui-ci, qui vous fait sauter comme un enfant, et qui dirait-on fouette les frondaisons dans les gris du soir, et dont on ne veut pas plus que le vent, car…
C’est un soir de celui-ci qui arrive presque à en étouffer le gong, et duquel les Hauts des hurlements, mis en bande dessinée, la captivent, mais qui pousse en mince fils, par des coups de bélier qu’il assène contre elle et son abondance soudaine, la pluie, car…
C’est un soir de celle-ci, que ne veut ni homme ni herbe, persistante puis devenant d’orage, avec des éclairs nets ou diffus, du fait d’un brusque coup de tonnerre, car…
 
-
 
Enfin, avec le même sens dans chaque domino (par ex. [VT] et [TV]), les dominos retournés formant l’un des 3 autres textes possibles :
 
VENT DEBOUT
[VT] C’est un soir de celui-ci où le côtoie, sans qu’on en veuille plus, fouettant les frondaisons dans les gris du soir et vous faisant sauter comme un enfant, le tonnerre, car...
[TP] C’est un soir de celui-ci, qui d’un coup brusque va changer, avec des éclairs nets ou diffus, de persistante en orageuse sans qu’en veuillent ni homme ni herbe, la pluie, car...
[PV] C’est un soir de celle-ci, poussée en mince fils, par des coups de bélier assénés contre elle et son abondance soudaine, assénés par celui duquel les Hauts des hurlements, mis en bande-dessinée, la captivent, et qui arrive presque à étouffer le gong vespéral, assénés par le vent, car…