Accueil L’oulipienne de l’année Besoin de vélo
Désir de sport pratique de la bicyclette

Page précédente Page suivante

Le sport pratique de la bicyclette est source de connaissance et d’expérience du déplacement de l’air, s’effectuant surtout horizontalement, et qui tend à atténuer les inégalités du champ de pression atmosphérique.
On détermine par un calcul deux sortes de déplacements de l’air relatif au cyclisme : le déplacement de l’air indépendant de la pensée et le déplacement de l’air qui n’a rien d’absolu. Le premier est celui que confectionne la combinaison d’organes propres à produire ou à transmettre des mouvements de l’ensemble de tout ce qui existe et le second est le travail de la personne qui se déplace en bicyclette toute seule. Son joyau, exprimerait-on au moyen de la parole, car plus il parcourt beaucoup d’espace en peu de temps, plus la personne qui se déplace en bicyclette confectionne du déplacement d’air.

Le déplacement de l’air de l’ensemble de tout ce qui existe est celui qui se dirige vers nous de devant. Contre lui, je n’ai pas d’idée plus ou moins juste, d’autre mesure propre à diminuer le mal que le sentiment d’affection et le sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle. Le jour où vous saisissez un grand déplacement de l’air du nord bien en aisance dans la pipe, rien n’a de telle qualité qu’un compagnon a large partie du membre supérieur unissant le bras et le thorax. Vous vous réalisez petit par votre action derrière lui et vous restez quelque part là jusqu’à ce que, ça passe. Plus exactement, vous restez quelque part il s’éloigne pour vous abandonner la poursuite de l’action et vous astreindre l’un après l’autre.