Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Dans l’étrange bistrot

Page précédente Page suivante

Dans l’étrange bistrot à la trouble blancheur
Faiblement éclairé d’une glauque lueur
Je dérive en esprit sur la mer des possibles
Et les yeux mi-fermés je ne suis plus sensible
Qu’à l’étrange lueur de la mer de tes yeux