Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Crochet ? À goutte d’eau !

Page précédente Page suivante
Le granite ? Un marbre ! Lisse ! Brillant ! Poli comme un dessus de cheminée !
Un trou, une fissure ? Mon œil !
On dirait qu’il lève le menton, qu’il bombe le torse ! Le bouclier justement qu’il s’appelle !
 
Et du relief, comme sur un œuf !
Impossible d’accrocher un accessoire ! C’est une armoire à glace ! Et on ne peut pas l’ouvrir !
Alors y a plus qu’un truc.
 
Un crochet ! Oh ! Pas un portemanteau ! Non, crochet à goutte d’eau qu’on l’appelle, c’est dire !
C’est un tout petit bout de ferraille, mais attention ! De la ferraille travaillée par un artiste !
Courbé ! Pointu ! Aiguisé ! Tout comme un hameçon !
Vous le posez sur une écharde ! Délicatement ! Très délicatement !
Et vous accrochez une échelle dans l’œillet ! Une échelle de corde ! Trois marches !
 
Posez un pied sur la première marche ! Les mains ? Vous les plaquez sur le mur !
Balancez le corps ! Lentement ! Très lentement !
Le crochet, il n’attend que ça ! Un faux mouvement et hop ! Il vire !
Bon ! Vous y êtes, tout sur l’échelle ! Le crochet coince ! De mieux en mieux !
Montez ! Mais lentement ! Très lentement ! Encore plus lentement !
 
Surtout ne le regardez pas, ce crochet ! Ni en haut ! Ni en bas !
C’est électrique !