Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Crépuscule

Page précédente Page suivante

Ce crépuscule, ça cingle ! ça cogne ! ça croule ! Catherine consulte « crêts clamés », comportant croquis colorés. Ça canonne ! cataracte continuelle changeant ce ciel, converti charbonneux, chialant ! cisaillé clairement, confusément ! coup claquant ! cinglant cette campagne couleur crépuscule cendré. Chaque croisée, ça chemine ces crachinant cheveux cristallins chassés comme contre cerfs chargeant ! cognée cyclonique contre cette cascade crépitante ! contrariant clampin comme chiendent ! comme canonnade convulsant chiard ! comme ce « colossal coulis » calmant ce carillon clôturant chaque crépuscule.

Charly Cathews, « Catherine canonisée »