Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Corse la nuit

Page précédente Page suivante

– La nuit... Si nous attisions une étincelle, nous ne saurions reconnaître la nuit. Si une étincelle luit, on ne reconnaît rien, seule l’étincelle est claire. Son éclat est ensorceleur. Ce soir, l’as-tu constaté ? le ciel s’est éclairci à notre intention ! On a lancé en l’air cent clous en or et une lune aristocrate, telle un croc circulaire et luisant. On se caille tout autant, soit, et alors ? On s’aère, on se sature les narines, ciao l’école ou l’atelier, c’est la colo ! Certes, l’océan est encore loin, alors concentrons-nous sur le ciel, lui aussi il illustre la continuité sans restriction, l’éternité. On a arrêté l’usine sans transition, on en a été étonnés, et nul ne sait si elle renaîtra. Arrête-toi un instant sur cette étoile : on la connaît tous, et à en croire les astronautes elle se serait éteinte...

Lipogramme en B, D, F, G, H, J, K, M, P, Q, V, W, X, Y, Z.
Autrement dit, restriction aux 11 lettres les plus fréquentes ESARTINULOC.
Noter que le titre CORSE LA NUIT est anagramme de ESARTINULOC.