Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Coquet bistrot

Page précédente Page suivante

Coquet bistrot. Néon fluorescent, ton auréole clignote :
smog londonien, doré, vaporeux.
Forçant notre œil, morcelant notre ciboulot. Nous nous cherchons pour nous connaitre.
Œillades éloquentes, cœurs troublés.

Soir tombant soudain, soif dévorante, nos bouches voraces sirotent nos boissons, ô boire itou ton œil joli

Comme on voudrait possible notre histoire...longue ou courte, homme bourru sorti oubliant tout pourboire.

Notre garçon morose nous interroge alors

pour vous, quoi ? encore trop tôt pour choisir : mon ambroisie tantôt ? Ton œil myosotis, ton souffle, ton profil adorable. Notre espoir...océan toujours recommencé où nous nageons, comblés. »

Yoann Monk, l’ânon rigolant.