Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Conte de la pomme rouge, de la Neige blanche et du vent mauvais

Page précédente Page suivante

C’est un soir de vent, de tonnerre et de pluie. Neige-Blanche est plongée dans la nouvelle biographie de Perrault Charles et Perrault Pierre. Un brusque coup de tonnerre et sa belle-mère se change en sorcière repoussante, avec des verrues nettes ou diffuses, et un balai qui fouette les frondaisons dans le gris du soir. Par le cadre de la fenêtre de la maison des nains, s’infiltre une sale main ridée, qui tient une pomme bien trop rouge pour être honnête. « Tiens, prends, c’est pour toi, cela vient des hauts de Hurleututu », dit la sorcière en chevrotant ; le vent vient frôler le front de la jeune fille, qui lève la tête, tout étonnée. Comme elle a les écouteurs de son MP3 sur les oreilles, elle n’entend pas les injonctions de la vieille femme et se replonge dans sa lecture en haussant les épaules. « Ces mendiants, que le vent les emporte », ronchonne-t-elle. La bio, signée du distingué Henri Matthieu, est à restituer en cours le lendemain, elle a d’autres chats à fouetter. La sorcière repart mortifiée, elle dodeline de la tête : elle reviendra, déguisée en prince Charmant. Avec un porte-voix.