Accueil L’oulipien de l’année Il se penche il voudrait attraper sa valise
Comme je me penchais pour prendre ma valise

Page précédente

Comme je me penchais pour prendre ma valise,
je ne me sentis plus, à ma grande surprise,
guidés par les haleurs, cette horde d’escrocs.

On reconnait bien là les joueurs de belote.

Des peaux-rouges criards, bouffis de vieux fayots,
voulurent me changer en orde marchandise
et pour certains d’entre eux en orde bâtardise
issue de blés flamands et de blés provinciaux.

Ces sots étaient aussi des joueurs de belote.

Moi, l’autre hiver chétif et la mine pâlotte,
je courus dans la boue en retroussant ma cotte,
dans le clapotement furieux du purin,
plus léger qu’un bouchon dans le petit matin
ou qu’un intempérant qui se met à la flotte.