Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Chant du vent qui va qui vient qui délire

Page précédente Page suivante
(sur un air connu)
 
C’est une fille jolie à ravi-re,
le vent qui va qui vient qui vire,
elle est plongée dans sa bédé,
Corto Maltese, qui l ’a enchainée.
 
***
 
Au bout de quatorze semaines,
le vent qui va qui vient qui traîne,
L’ tonnerre se met de la partie,
La pluie, l’éclair, tout cela luit.
 
***
 
Et elle qui traine au lit, qui lit.
le vent qui va qui vient et qui bruit,
Un gong se met à retentir :
la girouette du clocher.
 
***
 
C’est la nuit qui sous l’orage criaille,
le vent qui va vaille que vaille,
C’est une fille qui ne peut point lire,
Sa bédé s’envole sous les secousses.
 
***
 
Rendue furieuse par la frousse,
le vent qui va qui vient qui pousse,
C’est une fille lectrice en folie,
Le vent qui va qui vient et qui délire.