Accueil L’oulipien de l’année Les crobards muets de Lécroart
Ça sent un peu l’roussi…

Page précédente
Ça sent un peu l’roussi quand ton chef Léonard
Dit : « Tu t’y remets fissa, j’attends tes crobards ! »
Et rajoute avec tout l’aplomb d’un vieux briscard,
« Dare-dare ou ton contrat va virer moins standard…
Tintin la bamboula en boîte aux Baléares
Tu vas nous épuiser avec ton teint blafard.
Si tu pouvais m’épargner ce regard hagard
Ou je te concocte une mission de pleurnichard
Les solutions tu sais y’en a pas un milliard
Je te fais traverser le désert en mojar
Tu pourras faire un petit crochet par Dakar ! »
Là, t’en peux plus de ton chef gueulard, rigolard
Tu dis la prochaine fois je reste au plumard.
Ô bagnard si ton chef est par trop ramenard
Grandes goulées, bois à la source Lécroart
Croque dessine invente et pour nouveau départ
Contrains-toi comme moi de caser kawésqar
Lance-toi dans les aventures de Gérard
A la vie modeste et simple de banlieusard
Qui oublie pour de bon tous les pères fouettards
Qui renvoie dos-à-dos paniquards et toquards
Pour eux lointain c’est juste après le boulevard.
Alors plane dans ta cabine de steward…
Réponds, quitte à oublier les studios Pixar
Alors chef, mon boulot c’est pas fort Boyard
Je veux pas ramper et exploser mon falzar !