Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’est un texte de verbes

Page précédente Page suivante

C’est un texte de verbes, de substantifs et de conjonctions. Le lecteur est pris dans les secousses des assauts de la tempête en soirée. Un brusque éclat verbal et les conjonctions discrètes se changent en conjonctions avalancheuses, avec des causalités claires ou obscures, et un lexique qui dirait-on accable les phrases dans les subordonnées du texte. À la lecture de ce livre se forment d’insidieux enchaînements de sens propulsés par la violence sémantique que les verbes imposent contre le flot soudain de subordonnées que ne démêlent ni le lecteur ni l’auteur, pas plus que le lexique qui vous prend à contrepied comme un oxymoron, ou ces verbes qui arrivent presque à souffler le sens du texte.

Bienheureuse rouée, Auteur Oulipien, Paul Otchakovsky-Laurens