Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’est un soir de vent, de foudre et de pluie

Page précédente Page suivante

C’est un soir de vent, de foudre et de pluie. Il est plongé dans le roman d’Emily Brontë en album imagé. Un subit coup de foudre et la pluie durable se change en pluie d’orage, avec des éclairs nets ou voilés, et un bruit de foudre qui, si l’on peut dire, claque dans les branches dans les gris du soir. Par le cadre de sa lucarne se ruent de minces fils de pluie mue par les coups de boule que le vent porte contre le flot subit d’une pluie que ne veut ni humain ni gazon, pas plus que le bruit de la foudre qui vous fait sauter tel un gamin, ou ce vent qui peut quasiment asphyxier la cymbale du soir.

Harold Mathews, « Saint Nicolas » (P.O.L. 2013).