Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’est un slam de dire à lire

Page précédente Page suivante
Chère Catherine très occupée à lire,
Ce soir l’orage est fort : il faut s’attendre au pire.
Jupiter, coléreux ainsi qu’un triste sire,
Depuis le ciel tonne et une salve tire.
En levant un vent fou qui tournoye et qui vire,
Le gros temps nous a pris dans sa ligne de mire.
De peur sous les éclairs nous tremblons sans rien dire ;
Un gong dans ce bruit vient sonner comme un rire
Tandis que l’on subit des cieux déchainés, l’ire.