Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Bouquin futur

Page précédente Page suivante

Aucun bouquin, fût-il fictif sous mon stylo, n’y vois surtout pas, toi qui lis, pur vacuum. Car a contrario (qu’à jamais ça soit dit), il va quasi planant sur l’abondant corpus mondial. Il a cours partout, qu’il soit roman, atlas, album : par mots, par propositions ou locutions, jusqu’au point final parfois. Mais autour il y a tant d’abusif baratin, on l’a pris dans un afflux si insignifiant d’imprimatur, qu’aussi pour du vrai, nonobstant mon application, j’ai failli à tout assavoir, à tout unir. Las ! scrutant au fin fond d’un cosmos qui m’apparaît plagiat farci, voici du coup mon travail : long affût, moisson sans fin, butin à tâtons d’obscurs tronçons soustraits à mon bouquin futur.

Marc B. Nabou, Pourquoi n’avoir conclu aucun bouquin, Hachoir Imprimatur.

Lipogramme en E.