Accueil L’oulipienne de l’année Besoin de vélo
Besoin de millions

Page précédente Page suivante

Le management d’entreprise est l’école de la fumisterie.
On compte deux sortes de fumisterie managériale : la fumisterie objective
et la fumisterie relative. La première est celle que fabrique la
mécanique du monde et la seconde est l’œuvre du manager tout seul. Son
chef-d’œuvre, pourrait-on dire, car plus il est efficace, plus le
manager fabrique de fumisterie.

La fumisterie mondiale est celle qui nous vient des pays à bas coût de
main d’œuvre. Contre elle, je ne connais d’autre remède que la
baisse des salaires et les licenciements de masse. Le jour où vous sentez
une grande fumisterie dans votre multinationale bien installée dans le
conseil d’administration, rien ne vaut un parachute doré. Vous vous
faites licencier et derrière vous attendez que ça passe. Plus
précisément, vous attendez de pouvoir vendre vos stock-options pour
aller vivre dans un paradis fiscal à votre tour.

Collectif UIMM, Besoin de millions, MEDEF-Editions, 2001