Accueil Les oulipiens de l’année Chanson de rupture
Balade sans eau

Page précédente Page suivante

Pif ! paf ! grande claque
– rien que sur papier –
jamais je n’attaque
je danse en dernier
avant que je craque.

L’engin se détraque
me laissant le temps
du plaisir maniaque
des effleurements
avant que je craque.

Cette nuit tictaque
en accéléré
y survivrait chaque
tracas différé
avant que je craque.

Bref, méchant valaque
prince aux deux refrains
prends garde aux humains
j’entends que ça craque.

Annelise d’Aquitaine, Ballades et virelais


Lipogramme en O.