Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Babel de mon esprit

Page précédente Page suivante

Les livres que je n’ai pas écrits, lecteur, existent dans les bibliothèques par phrases entières dans certains cas, j’en dissèque les mots sans me soucier de suivre ni l’étymologie, ni la signification admise. Mais il y a autour d’eux tant de vain remplissage, ils sont pris dans une telle surabondance de matière imprimée, que je découvre leurs vertus les plus cachées et les ramifications secrètes qui se propagent à travers tout le langage, canalisées par les associations de sons, de formes et d’idées. Le monde me paraît rempli de plagiaires, ce qui fait de mon travail une longue traque, la recherche têtue de tous ces menus fragments. Alors le langage se transforme en oracle et j’ai là (si ténu qu’il soit) un fil pour me guider, dans la Babel de mon esprit.

Marchel Bénabou-Leiris