Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
Par devers moi

Page précédente Page suivante

Je rêve, parfois, que jamais, plus jamais,
il n’y aura d’Opération Tonnerre.
Pleines de vie, je les vois : Solitaire,
Elektra King... C’est l’espion qui m’aimait,

Ian Fleming, qui donne le permis de tuer.
M, précédé de Miss Moneypenny,
me transmet les bons baisers de Russie
au service secret de Sa Majesté.

Est-il bien vrai qu’on ne vit que deux fois ?
Q m’en persuade et contre Dr No
m’équipe de pied en cap ; tuer n’est pas jouer.

Demain ne meurt jamais, quoi qu’il en soit,
alors c’est un rendez-vous : Casino
Royale. Enfin, je l’espère, je serai supprimé.

James RouBond, Le monde ne suffit pas