Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Les vers à soie



Les vers à soie crissent toujours dans le grand houx
ils ne mangent pas ces fruits blancs et tout mous
pleins d’un sucre qui d’alcool ne travaille
les vers à soie qui patients comme des ayes-ayes
mastiquent les feuilles avec un mouillé bruit
ça les endort mais pendant toute la nuit
ils tissent un cocon rond qu’ils ne boutent
à fil de bave, puis dorment et s’en foutent.
En le dévidant on tire un long fil choyé
dont on fait pour une belle dame un chemisier
beau et galamment elle le porte avec zèle.
Quand la dame meurt on enterre avec elle
la soie et on plante, sur sa tombe, bien tassé
un grand houx où les vers à soie arrêtent de crisser !

Cette belle dame de sa tombe son corps
ressortit pour m’offrir un fameux lingot d’or.
Je ne pus m’empêcher de son haut jusqu’au bas
au plus fort l’embrasser, j’en reste encore baba.
Puis elle s’en retourna pour s’enfouir dans sa terre
balbutiant quelques mots que je ne compris guère.

Textée.


rss | admin | site sous spip