Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Les bombyx murmurent



Les bombyx murmurent dans les mûriers
ils n’absorbent pas ces blanches mûres molles
pleines des sucres destinés aux boissons sans alcools
les bombyx, lesquels s’avèrent très patients, très douillets

mastiquent les feuilles avecques des bruits mouillés
ces bruissements les endorment mais aux alentours des épaules
ils s’aménagent des cocons ronds aux deux pôles
(filaments sécrétés), puis dorment rassurés zzz

Des pelotons dévidés nous tirons quelques fils soyeux
avecques lesquels nous faisons aux belles dames des robes
pas moins belles, qu’elles portent sous leurs larges galures

Dès qu’elles meurent nous enterrons les vêtements soyeux
auprès d’elles, puis nous plantons dessus leurs tombes, aux plus tristes octobres
des mûriers dans lesquels sans repos les bombyx murmurent.

Jacques Roubeaux et Alex Chevriez

La contrainte des pluriels, inaugurée ici même, consiste à n’employer que des mots se terminant par les marques du pluriel poétique : s, x, z et –ent.


rss | admin | bureau | site sous spip