Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Chés viers à soyon



Chés viers à soyon groumel’tent dins chés meurons
I n’minq’tent pon chés catimurons blancs et mous
Pleins d’chuque qu’a n’font pon d’gnôle
Chés viers à soyon i sont pachients et bénaches.

I maquen’tent chés feulles, in crorot in’ pleuv’
Cha les berche mais autour d’leux épaules
I tiss’tent un cocon rond à chés deux bouts
A fil baveux, et pis s’indorm’tent fin tranquil’s.

In les détouillant in tire un fil ed’soyon
In in fait des bielles robes
Aussi bielles qu’chés finmes
Qu’alles vont les porter fièr-mint.

Quind cheule dame elle vient à mourir
Alle importe avec elle el’soyon dins l’tombe
Et quind vient l’mos d’octob’ padzeure in va planter
Un meuron d’ù qu’toudis chés viers à soyon groumel’ront.

Traduction en picard arrageois par deux poètes d’estaminet.


rss | admin | bureau | site sous spip