Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
egarO

Page précédente Page suivante
...egarO
C’est un soir ou l’air et l’eau ont un tel nerf que l’on ne sait pas si l’on ouït le gong ou si c’est le tonnerre.
Catherine regarde "Wuthering Heights", passionnément.
Son feuilleton est brusquement interrompu, probablement parce qu’un éclair atteint la maisonnette, avec cet orage tellement proche qu’on imaginerait un artilleur compulsif la bombardant avec un mortier de soixante-quinze depuis quelque terrain avoisinant, à moins que la bourrasque tempétueuse ait arraché la parabole, ou que les eaux infiltrées par maints orifices aient provoqué un perturbant court-circuit, toujours est-il que son téléviseur affiche un réseau de lignes entrecroisées dont la contemplation abrutissante évoque un Outamaro napolitain intensément contrariant.