Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Verlan à ma façon

Page précédente Page suivante

I nif d’seutravé eul carrouf et seufflou, gléssou. Ses nerdié ap zont tétés plussé panflis. Un manmo, à mi-minch, il a sépen qu’il saurait pas s’vèsqui. Et tanpour izétait célan à donf, sampan aux reuv du teupoé : « On teucap ienb qu’évac le roeuc, eul plussé portanp izoiv pas vaqué ses yeuz. » Nant’main, iz golri qu’ila teujé sa cheublan neuca vanta d’seutravé. Asmeuk, sonepèr n’rapou dir qu’si les turvoi l’onz s’vesqui c’était papour zécra un glaveu.

Blop Tintamarre (quelle Chance !). Traduction : Lucien Rimajean