Accueil Les oulipiens de l’année Traverse la terre
Tout fleuve déplie

Page précédente Page suivante

Tout fleuve déplie
La rive, et qui le repère
Le verra sans cesse.

Et le fleuve s’est crispé
Lorsque la rive a parlé,
Reine dévêtue.

Le sévère se déplie,
Fleuve qui s’entête
À valser, couler, partir.

Ce ru a quitté la rive.
Il s’étale, fleuve,
Vers le pré, onde pressée.

Que secret, le fleuve,
Près de la rive laiteuse,
Reparti, s’envole !

Plusieurs anagrammes du poème source narrent les rapports du fleuve à la rive.