Accueil Les oulipiens de l’année Traverse la terre
Suite palindromique

Page précédente Page suivante

Fleuve, le hait ; rive, la
possède. Pense qui luit seul.
Taire, là, ce travers.

Bout à bout le poème de Michelle Grangaud et celui-ci forment un palindrome de mots (ou d’homophones syllabiques, par ex. "la terre" & "taire là" ou encore "celui" & "lui seul").