Accueil Les oulipiens de l’année Besoin de vélo
Sonnet cyclique de lui-même

Page précédente Page suivante

Son périlleux effort défiant l’objectif,
l’équilibre parvient, spasme dedans Éole,
à soustraire du vent statisme relatif
pour opposer au monde œuvre de son école,

sur des circuits d’espace vide : enfin d’un ptyf
avéré, le corps mû verdit la parabole
(or, le cycliste ôté d’instantané hâtif
plonge seul au foyer qu’incurve son épaule).

Plein la pipe installée au nord du prochain col,
une amitié soudaine accidente le sol
d’inévitable marque au monde mécanique.

Face et profil ensemble allés au charbon fol,
George Dyer ouvert sur le cadre fabrique
séquence de rayons comme preuve d’envol.

Mixonnet empruntant à un peintre, Francis Bacon, et à 2 poètes, Stéphane Mallarmé et Paul Fournel. La peinture source a pour sujet George Dyer à bicyclette.