Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Sonnet babélien

Page précédente Page suivante

Les livres que je n’ai aucunement écrits,
Hypocrite lecteur, mon semblable mon frère,
Ne les crois pas pourtant exsangues et sans vie,
Suspendus chez Borges par mots, phrases entières,

Dans la bibliothèque de Babel, tapis,
Ils existent, englués dans bien trop de matière
Pour que je les arrache, en sursaut, en sursis
Des pages imprimées du monde des plagiaires.

Le noir roc courroucé que la bise le roule
C’est l’effort que je fais pour les sortir du moule
De ce vain remplissage de l’imprimatur.

La traque est mon travail de forçat, mes tourments,
La recherche têtue de ces menus fragments
À l’envi dérobés à mes livres futurs.

Marcelle Bénabou

Vers 2 Baudelaire,
vers 8 Mallarmé,
vers 13 Marcel Bénabou, et partiellement le dernier vers.