Accueil Les oulipiens de l’année Musique de table
Remembrance attablée

Page précédente Page suivante

— Je me souviens que Tino était dans le jardin lorsqu’il
a vu une orange et qu’il a demandé qu’est-ce que
c’est comme fleur.
— Je me souviens qu’il a aussi demandé ce que c’est
comme nuage et que son père lui a dit qu’un fleur est
une fleur.
— Je me souviens que Tino a pris l’orange et dit papa
pèle-moi le nuage.
— Je me souviens que le père a pelé la fleur et a donné
six tranches à Tino puis que le père a mangé une
tranche et a dit qu’une tranche est une tranche.
— Je me souviens que Tino a mangé puis qu’il a dit c’est
une tranche de nuage elle a un goût de fleur et qu’ensuite
il a demandé ce que c’est comme fleur.
— Je me souviens que le père lui a dit qu’un nuage est un
nuage et qu’une orange est une orange.
— Je me souviens que Tino a vu une limace pendant que
le père voyait un petit chien de Calabre.
— Je me souviens que le père a dit qu’est-ce que c’est
que cette pluie dans le jardin et qu’il a aussi demandé
qu’est-ce que c’est que cette comète dans le jardin.
— Je me souviens que Tino a dit ce n’est pas une queue
de comète dans le jardin c’est une orange avec deux cornes.
— Je me souviens que le père a pelé l’orange puis a dit voici
une tranche de pluie voici une tranche de neige voici une
tranche de patatras.
— Je me souviens du ‘chouette’ qu’a dit Tino puis
qu’il a donné l’orange au ramoneur.

— (Je me souviens que cette traduction d’Alain Jadot en 2001
a été extraite de après l’est et l’ouest, Textuel, collection L’œil du poète.
— Je me souviens aussi que la version originale a été écrite en
1975 dans Höricht, Klaus Ramm par Oskar PASTIOR
dont je me souviendrai)