Accueil Les oulipiens de l’année Retour de Babel
Regrets de Jeumont et d’Erquelinnes

Page précédente Page suivante

Heureux qui comme Ulysse a franchi la frontière
ou comme celui-là qui poursuivit le vent,
et puis a repassé le bois de la barrière
vivre dans l’autre sens quelque chose émouvant.

J’ai souvent enjambé - limite imaginaire
qui suffit à gommer la province d’avant
en un nouveau pays sur une même terre -
la borne du faubourg où j’étais un enfant.

L’enrobé macadam des routes jeumontoises
se transmuait béton par le site wallon ;
tout changeait : les panneaux, le pavé, les ardoises.

Pour la boulangerie et le goût du pain, l’on
restait en Avesnois ; tabacs de Borinage...
tant m’ont plu les saveurs douces de métissage !

(d’après Joachim du Bellay)