Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Onzain du chaperon au loup pas finaud

Page précédente Page suivante
C’est un soir de vent de tonnerre et de pluie.
Dans le panier, galette et trois bons bouquins.
Hurle le vent, hurle le loup dans le bois.
La fillette s’assoit pour lire un moment,
sous cabane de bûcheron bienvenue.
Elle en sort « les hauts des toits de Venise ».
Dehors l’ouragan se déchaine à l’envi.
Le loup a vu le petit cabanon gris,
il frappe à l’huis, montre sa patte blanchie.
Pas de pot, la fillette est sourde comme un
gong et myope, alors s’en va penaud le loup.