Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Miroir de l’autre

Page précédente Page suivante
Son silence est compact. Lisse. Superbe.
À présent, pas le moindre murmure pour l’éclater.
Pas la moindre parole pour lui dessiner un visage.
Pas le moindre sourire pour l’échancrer.
Il bombe le torse.
 
Lorsque les souvenirs font défaut et que toute pose maternelle d’assurage et de protection est impossible, il reste un moyen.
Unique. Ultime.
La réserve des grands cœurs.
 
Vous devenez un miroir à écho.
C’est un simple reflet intérieur de l’autre, fidèle et acéré.
Un miroir de passage.
Vous vous posez devant l’enfance durcie.
Vous êtes ce qu’il veut que vous soyez. Son idéal.
Vous respirez.
Et vous chargez lentement tout le poids de votre amour sur cette mince margelle.
Très lentement. Tout geste brusque peut effacer l’illusion.
Progressivement, votre existence se déplace aux vertiges des chimères.
Au fur et a mesure, le miroir déloge son reflet dans une réalité solide.
Encore plus lentement, son idéal s’élève.
Évitez a tout prix de regarder l’absence que vous lui devenez.
L’univers vibre.

Par Hind