Accueil Les oulipiens de l’année Traverse la terre
Traverse la neige

Page précédente Page suivante

loin
de toi
que j’aimai
au pas de course
traverse la terre
un grand vide en ma tête
celui qui pense possède
nu détaché suivant ma pente
rejoins le pays des ombres lentes
guérit fauve et tremble la fleur mauve

Les vers de Michelle Grangaud sont repris sans changement dans cette boule de neige, sauf le troisième vers du haïku (la rive et le fleuve) : s’intercale une syllabe sur deux dans le dixième vers.