Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
Les vers à bus

Page précédente Page suivante

Les vers à bus s’entassent sur la plate-forme
d’un autobus transportant des personnes blanches et molles
kipudonktan d’une sueur qui sent l’alcool…
Les vers à bus qui dans l’S vont travailler

Remâchent leurs rancoeurs avec un bruit mouillé.
Ça les endort, mais au dessus de leurs épaules,
sur un long cou un chapeau à galon
est tressé, au lieu du ruban des autres passagers.

En le dévidant on piétine les jointures
d’une belle dame avec une jolie robe
qui va s’asseoir au fond de la ’oiture…

Quand la dame meurt, on enterre le galure
avec son galon, et on remonte en octobre
les boutons des manteaux où les vers à bus murmurent…