Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
Les mâcheurs de bétel

Page précédente Page suivante

Les mâcheurs de bétel murmurent des mantra dans le mûrier
ils ne mangent pas ces mûres blanches et molles
pleines d’un sucre qui ne fait pas de drogue douce
les mâcheurs de bétel qui sont patients et douillets

mastiquent leurs feuilles préférées avec un bruit mouillé
ça les endort mais autour de leurs maigres épaules
ils se tissent un cocon mental rond aux deux pôles
à fil de salive rouge, puis sombrent dans le Nirvâna

En le dévidant ils tirent un fil du voile de Mâyâ
dont ils font pour une très belle dame un sârî
très beau également qu’elle porte avec allure sur son kârikâl

Quand la dame meurt pour renaître ils brûlent le voile du sârî
avec son corps et ils plantent, près de son cénotaphe au mois de Kârttika,
un mûrier où sans fin les mâcheurs de bétel murmurent des mantra.

Shrî Rûbîndranâth Tagore & Alain Chevrier