Accueil Z’écritoires En sortant des ateliers
Les inconnus qui s’impatientent

Page précédente

J’ai aidé des personnes souffrant de troubles psychiatriques à écrire des poèmes sur des cartes postales.
Ces cartes postales seront envoyées à des inconnus.
On peut imaginer qu’un jour, plus personne n’écrira ni n’enverra de cartes postales car la Poste aura disparu.
Mais pour l’instant ce n’est pas le cas.
Les cartes que nous avons écrites représentent parfois des paysages grandioses apparus à l’ère tertiaire lors de la collision de plaques tectoniques.
Ces paysages ont été immortalisés sur des cartes postales au cours du XXe siècle.
Immortalisés, c’est vite dit car les cartes sont pour la plupart assez abîmées tandis que les montagnes ou les lacs qu’elles représentent n’ont pas bougé d’une centimètre.
J’espère que les inconnus, en recevant leur poème, éprouveront un petit quelque chose.
Peut-être s’impatientent-ils déjà.

Ce texte utilise cinq plans temporels (passé lointain, passé proche, présent, futur proche, futur lointain). Sa structure est déterminée par un graphe selon une consigne donnée par Paul Fournel un jour à Hellemmes (59).