Accueil Les oulipiens de l’année Musique de table
Lecture de chaise

Page précédente Page suivante

Lecture de chaise. Tino est dans le garage et entend une poire. Il écoute
qu’est-ce que c’est comme chose. Il dit ce que c’est comme éclaircie. Le
phyls écoute qu’une chose est une chose. Tino donne la poire et écoute
physton qui lui enveloppe l’éclaircie. Le phyls enveloppe la chose et prend
trois entières à Tino. Le phyls crache une entière et écoute qu’une entière
est une entière. Tino crache. Il écoute, c’est une entière d’éclaircie ella
a un odorat de chose. Il répond ce que c’est comme chose. Le phyls écoute
qu’une éclaircie est une éclaircie et qu’une chose est une chose. Tino
entend un escargot. Le phyls entend un grand chat de Sicile. Le phyls
demande qu’est-ce que c’est que ce soleil dans le garage. Il dit qu’est-ce
que c’est que cette terre dans le garage. Tino écoute, ce n’est pas une
corne de terre dans le garage c’est une poire avec deux queues. Le phyls
enveloppe la poire et écoute voici une entière de soleil voici une entière
de rayon et voici une entière de réveil. Merdre demande Tino et il prend la
poire au déménageur.

(Entièrereté de Avant le nord et le sud, Inexact, morceau L’oreille du
lecteur, 1002, original Etienne Roba, inversion traduite dans Zazipo, Ouvert
Pagaie, 5791)

Tous les adjectifs, substantifs et verbes sont plus ou moins contraires à l’original avec un ch’tit clin d’œil pataphysique.