Accueil Les oulipiens de l’année Besoin de vélo
Le vélo d’abord

Page précédente Page suivante

Non ce n’était pas un touriste,
Un dilettante, ce cycliste
C’était un vrai mordu du sport
Vrai mordu du sport
En semaine et les jours de fête
Il quittait pas sa bicyclette
Il s’appelait Raymond Poulidor
Raymond Poulidor

Quand il se prenait dans le pif
Un grand coup de vent relatif
Il pédalait encore plus fort
Oui encore plus fort
Il créait tout seul sa rafale
C’était une vraie cathédrale
Son chef-d’oeuvre, sa médaille d’or
Raymond Poulidor

Il aimait pas être premier
Il connaissait que l’amitié
Comme remède au vent du nord
Merde au vent du nord
Mais quand par solidarité
Il fallait prendre le relais
Il rechignait pas à l’effort
Raymond Poulidor