Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Le grand Bé

Page précédente Page suivante

Dans ce bistrot blanc brillant, le barman, pas bavard, boude – un bourgeois s’est barré sans laisser de pourboire.
Nous deux bibiche, on n’a pas besoin de boire, on batifole, on badine, on se bécote – sa bobine m’abreuve, sa bouche m’absorbe, je bois la tasse dans le bain bleu de ses yeux.