Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Lassant la nuit

Page précédente Page suivante

La nuit... Le feu s’épanouissant, la nuit ira s’évanouissant. Le feu au centre, la nuit fait cendre. Le feu est surpuissant.
Chassant tous les nuages, le ciel offre au passant la magnificence d’un tapis persan, florissant d’astres et du croissant précieux. Le froid s’accentue, mais on ressent plus large, plus vaste, l’espace sans borne ni censure. La mer absente, le ciel s’entend à transcender toute finitude.
Et ce récent départ en vacances - cent pour cent inattendu, défie toute vraisemblance. Ainsi l’étoile - c’est insensé ! que nous regardons ensemble, sanglote privée d’incandescence.