Accueil Les oulipiens de l’année Traverse la terre
Lagarde & Michard traversent la terre

Page précédente Page suivante

Traverse la terre.
Celui qui pense possède
la rive et le fleuve.


1) Comment entendre la prescription de l’auteur au vers 1 ? S’agit-il d’une traversée joyeuse, une ouverture sur le monde, une recherche d’aventure ? Ou, au contraire s’agit-il de la fuite d’un errant qui ne trouve nulle part refuge ? Ou encore ?
2) Pourquoi l’auteur a-t-elle commencé le vers 2 par le pronom celui ? N’affaiblit-il pas la portée de l’énoncé ? Qu’on le compare par exemple aux proverbes, sentences et maximes : « Qui veut voyager loin... » « Qui dort dîne. » etc.. ?
3) Au vers 2 encore, quel est le sens du verbe posséder, qui n’est sûrement celui d’une acquisition foncière ?
4) Pourquoi le singulier au vers 3 ? Quel est le fleuve et quelle est la rive ? L’usage de représenter par une statue le Tibre, le Nil, le Gange, et autres fleuves, nous éclaire-t-il sur cette nomination ?

(Lagarde & Michard)