Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
La vision d’où n’est sorti aucun livre

Page précédente Page suivante

Mon livre, c’est le vide effrayant sans label ;
Et j’élucubre autour, je glose... quel supplice !
Est- ce bien ? Est-ce mal ? j’ai peur que la lectrice
Dise ce mot : néant !... Ces vauriens ont raison :
Sous-produits superflus, enjeux de trahison !
Quel art caché perdure en usure salée
Ce complot fumigène a pris ma prose ailée.

Marcel-Victor Bénugo, La vision d’où n’est sorti aucun livre in J’appréhende d’être sec - 2006.

D’après Victor Hugo, La vision d’où est sorti ce livre (7 derniers vers) in La Légende des siècles - 1859 :
(...)
Ce livre, c’est le reste effrayant de Babel ;
C’est la lugubre Tour des Choses, l’édifice
Du bien, du mal, des pleurs, du deuil, du sacrifice,
Fier jadis, dominant les lointains horizons,
Aujourd’hui n’ayant plus que de hideux tronçons,
Épars, couchés, perdus dans l’obscure vallée ;
C’est l’épopée humaine, âpre, immense, — écroulée.