Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
La nuit à Carpiagne

Page précédente Page suivante

« Vé ! T’y’ as vu ? J’ai allumé le feu !

– Oh ! C’est un beau feu, dis ! Il est beau ! Et… té ! Du coup, on voit plus la nuit : disparue !

– Ouais, mais c’est qu’y a le feu, et le feu, quand il est là, eh beh… on voit que lui !

– C’est vrai… le feu, il nous hypoténuse…

– Non ! "Hypnotise", pas "hypoténuse" : "hypnotise" !

– Beh… je sais pas si il nous hypnotise… mais on dirait qu’il a "hypothéqué" les nuages : regarde ! Il les a chassés, vé !

– Oui… et tu vois, ces point là-haut… ? On dirait que le ciel a collé des punaises brillantes… Et la Lune, t’y as vu la Lune ? Elle est blanche, brillante… lisse comme un Calisson arrondi !

– Oh, dis… D’un coup, je trouve qu’il fait un peu frisquet, non ? Pas toi ?

– Bien sûr… mais regarde comme on respire, comme on s’aère ! Profite ! C’est les vacances… D’accord… c’est Carpiagne… c’est un camp… Mais, ça semble que c’est un camp pour des vacances, tu crois pas ? !

– Ouais… Note qu’on est quand même un peu loin de la mer… J’aurais préféré…

– Oh ! Mais, enfin… regarde le ciel ! Y a pas que la mer ! Regarde… ça va loin, aussi, le ciel… : c’est l’infini, le ciel !

– Beh, tu vois, moi, je m’attendais pas à me retrouver ici, aussi vite ! Parce que, bon… les manœuvres, les trous ici pour reboucher les trous là-bas…, ça va cinq minutes… ! Le réveil, la sonnerie aux couleurs, et tout ça… ! Heureusement qu’on a du temps libre… et… pour un long moment !

– Ouais ! On a le temps… Tu vois, là-bas, y a une étoile… Eh beh, il parait qu’on la voit mais qu’elle n’existe plus… Ils disent que c’est parce que la lumière, elle est pas infinie… Elle met du temps pour arriver jusqu’ici… "Plan-plan", la lumière ! Alors, d’ici à ce qu’on aperçoive le moment où elle va s’éteindre, l’étoile, on a encore du temps !

– Bon, on va se recoucher, alors ? »

Carpiagne est un camp militaire situé sur les hauteurs entre Marseille et Cassis, loin de la mer : au moins une heure de marche par les sentiers de garrigue.