Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
La brosse en soies

Page précédente Page suivante

Les sangliers vermillent dans le marais,
ils mangent de tout, que ce soit dur ou mol.
Voici décembre : qui parle d’alcool ?
Les sangliers rendent hommage à leurs laies.

Le solitaire s’en retourne à ses fouilles,
n’a pas le temps de se rendre à sa piaule
voici une battue, des chiens de pied le frôlent,
ne reste plus, bientôt, que sa dépouille.

En l’écorchant, on récupère ses soies
dont on fait pour une belle dame une brosse
qu’elle passera cent fois par jour dans sa chevelure

Quand la dame meurt, on l’enterre sans joie ;
avec elle son nécessaire, en Ecosse ;
sur sa tombe sans fin se dresse une hure.