Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
L’irrésistible Nuit...

Page précédente Page suivante

L’irrésistible Nuit établit son empire _____ B
Au souffle pur, plus doux que l’aile des zéphires, _____ H
Les âmes, les esprits, les foules nébuleuses _____ H
Venez ! la nuit est triste et la lampe joyeuse _____ Mu
Comme un point lumineux, et posait sur le vide _____ H
Le feu clair qui remplit les espaces limpides. _____ B
Quelque feu qui s’éteint sans pâtre qui l’attise, _____ H
Ceux qui sont dans la nuit ont raison quand ils disent : _____ H
« Tout mon être obéit à ce vivant flambeau. » _____ B
On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ; _____ H
Ô globes sans rayons et presque sans aurores _____ H
Qui plonge dans l’oubli mon âme sans remord, _____ B
Et quand descend le soir au manteau d’écarlate, _____ B
La nuit, lorsque Phœbé devient la sombre Hécate, _____ H
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; _____ B
Les étoiles, points d’or, percent les branches noires. _____ H
Nuages, firmaments, pléiades protectrices, _____ H
Pas un nuage, pas un souffle, rien qui plisse, _____ V
Mon immensité vit, radieuse et féconde _____ H
Tandis qu’au ciel montait la lune molle et ronde, _____ V
La lune, se levant dans un ciel sans nuage. _____ Mu
Tous, qui que vous fussiez, tête ardente, esprit sage, _____ H
Inventons quelque part des lieux où l’on oublie _____ Mu
Et ces plaisirs légers qui font aimer la vie, _____ Mu
Toujours avec l’espoir de rencontrer la mer, _____ Ma
Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs. _____ H
Quand la réalité ne serait qu’une image, _____ Mu
Rien de divin ne luit. Rien d’humain ne surnage. _____ H
Puisque je sens le vent de l’infini souffler _____ H
Par delà les confins des sphères étoilées. _____ B
Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres _____ Ma
Que fait l’âme, lequel vaut mieux d’être ou de vivre ? _____ V
Étoile, où t’en vas-tu, dans cette nuit immense ? _____ Mu
Qui toujours devant nous finit et recommence ; _____ H
Comme un astre éclipsé qui sort de la pénombre _____ B
L’âme sans fond tient-elle aux étoiles sans nombre ? _____ H
Lorsque je te contemple, ô mon charme suprême ! _____ H
L’astre est-il le point fixe en ce mouvant problème ? _____ H

Baudelaire, Hugo, Mallarmé, Musset, Verlaine.