Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
L’ennui

Page précédente Page suivante

L’ennui... Quand nous aurons commencé le jeu, nous n’aurons plus de devoirs, d’ennui. Quand il y a jeu, il n’y a plus que le jeu qui compte. Le jeu est un galvaniseur. Ce soir, regardez : le superficiel a chassé tous les ouvrages pour nous ! Il a fixé comme distraction des fadaises naïves avec la fortune extravagante d’un luron qui jongle, doigts liés. Ils kiffaient en plus le cricket bien pur. Là on respire, là on s’aère : c’est les manches. Le temps des manches s’étirait. Il tente l’affaire mais le superficiel n’est pas mal : il s’y complût comme un mage ayant fini l’étude. On ne s’attendait pas à ses rires à outrance. Ces cyniques peuvent être aussi contents ? Regardez, c’est brutal ce jeu : la joie tue la joie et pourtant elle n’existe plus, s’ils fautent...À en croire les bannières de la liesse allumée hier.

Jacques Jouait, Geek-Ouya chez les Test Tube Aliens. (*)

(*) Ouya = console de jeux vidéo / Test Tube Aliens = jouets inventés par JKID Ltd